Centre de diffusion et d'expérimentation
Calendrier help
Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Vue par année Vue par mois Vue par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois

David Guimond



 

 

catou2

Persona : Fausse-peau

David Guimond

 

Mon regard et mon attention s'attardent souvent aux opérations du corps qui sont  mises en œuvre dans le rouage du quotidien: à la spontanéité des gestes, à la manière de se mouvoir dans le but de préhension des objets, des mouvements qui impliquent une part de lenteur et de présence latente;  lorsque, dans l'instantanéité du geste, nous avons l'impression d'incarner un autre corps et d'imiter ce même corps nous amenant à éprouver ses affects.

Ainsi, mon travail photographique cherche en quelque sorte à révéler ces traces mémorielles qui se cachent dans l’expérience de l’échange de regard. De là, je mets en scène l’idée de la double présence dans un corps-image et de la présence cachée, afin de tenter de cerner le rapport étroit qui existe entre l’être et le paraître. Envisageant les images plastiques et identitaires comme matières subjectives, cette recherche tend ainsi à interroger ce que l’on nomme l’authenticité des sujets et, par le fait même, le réel et la part de fiction inscrites en eux.  Cette position cherche à répondre aux mystères entourant la vérité des images, qui, depuis le récit de La caverne de Platon, sont considérées comme une forme de fiction en raison de son artificialité, (Leydier, Richard),  et de sa fabrication basée sur l’imitation de la nature.

 

J’enfile le masque

Enclenche le démarreur en tâtant l'appareil photographique.

Je circule maladroitement vers le centre de la prise de vue.

Active un mouvement corporel aléatoire.

Je reviens vers l'appareil photo.

Saisis le dispositif, et j'enclenche le démarreur une seconde fois.

Me dirige devant l'objectif en me repérant d'après les murs et les meubles.

Je dois présager ma position dans l'espace de la pièce.

Simule une action immobile.

Et je refais ce processus jusqu’à l’obtention du résultat escompté.

 

 

Par la mise en scène, l’usage d’artifices et la photographie, je tente de m’approprier les sujets, de les rendre images-subjectives pour ainsi faire émerger des individus et des univers possibles. C’est par l’expérimentation de diverses possibilités de détournements que le portrait est devenu le principal enjeu de mon travail de création au cours des trois dernières années.

 

facebook

 

 


 

 

Retour